Sortie #8 – 6ème Lézatoise

15 avril 2018. Le jour de la deuxième sortie de l’année avec le CAGA (Club Alpine Gordini Ariégeois pour ceux qui prennent l’histoire en route). Nous partons, ma compagne et moi, de bon matin de la maison. La brume recouvre la campagne tarnaise. Quelques kilomètres après être partis, nous sortons de ce brouillard en montant sur une crête. Le soleil est bien présent, annonçant une superbe journée. Mais pour l’instant, nous replongeons dans la brume. Nous rejoignons le président d’honneur du club pour prendre ensuite la route ensemble. Le logo Alpine ornant chaque battant du portail annonce la passion du maître des lieux. Nous partons en convoi, à bon rythme. Une paire de Renault Sport gris Platine fendent la brume jusqu’en Ariège.

Un bon petit-déjeuner nous attend à la salle des fêtes de Lézat. Ainsi que les premiers arrivés. Mon attention se porte sur la paire de Clio Williams et une Clio V6 rouge de Mars. Le groupe des Toulousains arrivent. Au milieu des A110, A310, R5 T2, un ovni qu’il y a bien longtemps que je n’avais pas vu rouler : un Renault Sport Spider. Retour au milieu des années 90, lors de la création du label Renault Sport. Et l’apparition de ce jaune devenu célèbre. Il est quand même difficile de croire que cet engin a vu le jour en 1994 (pour le prototype) tant son design paraît actuel 24 ans après !

 

L’heure tourne, il est temps de se mettre en route. Nous sortons de Lézat pour aller sur une petite route d’où le départ de la balade est donné.

 

Je commence doucement, comme d’habitude, le temps de chauffer la mécanique et le bonhomme. J’ai besoin de quelques kilomètres pour prendre le rythme, « sentir » la route. Le Spider est déjà dans mon rétroviseur. Une erreur de navigation nous amène à visiter un joli village, perché sur un monticule avec une superbe vue sur les Pyrénées. Ces sommets parés de blanc seront là toute la matinée, apparaissant ou disparaissant au détour d’un virage. Cette première partie du parcours offre de beaux paysages. La route est assez vallonnée, amenant sur de nombreux « ciels », comme cela s’appelle dans le jargon rallystique. La prudence s’impose sur ces bosses sans visibilité. Nous progressons à bon rythme, adaptant notre allure à la route. Certaines portions sont étroites, d’autres plus larges, certaines sont sales, d’autres bien roulantes. Mais elles sont toutes intéressantes. Non seulement elles serpentent dans de superbes décors avec les Pyrénées en toile de fond mais en plus elles demandent de la concentration. Même sans rouler vite, il faut s’activer derrière le volant, rester vigilant. Les kilomètres s’enchaînent. Nous roulons avec une Clio 3 RS Ange & Démon, très rare dans sa livrée rouge mat. Je m’arrête dans un petit village pour prendre quelques photos des suivants.

 

Nous repartons ensuite, sans doute parmi les derniers maintenant. Un peu plus loin, nous croisons une Alpine GTA bleue. Mince, sommes-nous toujours sur le bon itinéraire ? Nous continuons et tombons nez à nez avec une petite dizaine de participants, Spider en tête. Le doute grandit au point que je fais demi-tour. Je sors la carte. Visiblement, pas d’erreur, nous sommes bien sur le parcours prévu. Une Clio RS1 grise arrive. Nous sommes bien dans la bonne direction. Je lui emboîte la roue. Nous avançons à bon rythme, profitant le plus possible de ces belles routes. Un peu plus loin, nous passons par le petit village où nous avions pensé nous être trompés. Voilà qui explique pourquoi nous avons croisé les autres dans le sens opposé. La balade se termine quand nous arrivons dans une ferme, perdue au milieu des pâturages. En face de nous se dresse le pic du Midi.

 

Les conversations s’engagent autours d’un verre. Bien entendu, nous revenons sur cette matinée, partageant nos émotions et les meilleurs moments. Le repas nous ramène 20 ans en arrière. La délicieuse poule au pot qui nous est servie ne peut que me rappeler celle que préparait ma grand-mère pour le repas dominical. Le reste du repas est à l’avenant et se termine sur des pâtisseries et entremets maison. Si vous voulez retrouver cette vraie cuisine d’antan, allez donc vous restaurer à la ferme Maumenat. Bien entendu, entre la poule et le fromage, je suis allé prendre quelques photos pour compléter l’album de cette belle journée.

 

2 réflexions sur “Sortie #8 – 6ème Lézatoise

  1. Encore toutes nos félicitations pour tes belles prises de vues (quel œil) et tes comptes rendus. Bravo l’ami et vivement la prochaine sortie.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s