Renault Clio (2) RS Trophy

Nouvelle année, nouvelle rubrique sur le blog. L’année 2017 ayant été riche en rencontres, j’ai pensé vous en faire profiter. Donc cette nouvelle rubrique sera régulièrement complétée d’articles présentant une voiture et son propriétaire.

Pour ce premier article, j’ai rencontré Vincent. Passionné de rallye et photographe amateur, il est l’heureux propriétaire de la petite bombe rouge qui nous intéresse aujourd’hui, une Renault Clio RS Trophy de 2005.

Essayée et approuvée par Jean Ragnotti

Ultime évolution de Clio Renault Sport, la Trophy n’a malheureusement pas été commercialisée en France. Seulement 550 exemplaires sont sortis de l’usine de Dieppe : 500 pour la Grande-Bretagne, 50 pour la Suisse. Reconnaissables à leur teinte rouge vif et à leurs stickers sur les bas de caisse, elles proposent un châssis peaufiné dans les moindres détails, avec en vedette des amortisseurs Sachs venant du monde de la compétition. Sous le capot, pas de changement. Le 2.0 des phases 3, en version 182ch donc, est repris tel quel. Dans l’habitacle, nous remarquons surtout les superbes sièges Recaro, identiques à ceux de ma R26.

« Bercé tout petit dans la R5 Alpine Turbo »

Mais passons maintenant à cette rencontre, avec Vincent tout d’abord, puis avec sa Trophy.

D’où vient ta passion pour l’automobile ?
Mon père était pilote d’autocross pendant la décennie dans laquelle je suis né. J’ai donc couru d’un circuit à l’autre depuis tout petit. Quand mon père a arrêté, nous avons été spectateurs de nombreuses courses, autant en circuit qu’en rallye. Pour approfondir un peu, j’explique d’où vient ma passion pour le losange : j’ai été bercé tout petit dans la R5 Alpine Turbo et l’Alpine A110 de mes parents. Ont suivi d’autres losanges sportifs, et jamais une seule de ces autos ne nous a déçus. Nous ne sommes pas sectaires pour autant, mon père a eu une Citroën qui ne nous a laissé que de beaux souvenirs (une AX Sport). Plus le temps passe et plus je regrette de l’avoir laissée partir…

Renault Clio RS Trophy - 4

Quelle a été ta première voiture ? Et ta première sportive ?
Ma première voiture a été une Renault 11 GTX un peu modifiée par mes soins (suspensions et train arrière de R11 Turbo phase 2 à 4 barres, avec freins à disque). Pour poursuivre dans la lignée, ma première sportive a été une R11 Turbo 3 portes phase 1, un peu modifiée aussi.

Renault Clio RS Trophy - 9.jpg

As-tu d’autres véhicules intéressants dans le garage, à part la Clio ?
Alors j’ai toujours la Renault 11 Turbo dont je viens de parler, même si elle est pour l’instant non roulante. Elles sont aussi accompagnées d’une Mégane 1 Coupé 2.0 16V, que je possède depuis maintenant 10 ans. Une sportive méconnue mais très efficace et attachante.

Renault Clio RS Trophy - 6.jpg

Tu es plutôt circuit, rallye ou course de côte ?
Ma préférence va clairement vers le rallye. Je ne dénigre bien entendu aucune des autres disciplines, mais j’adore le fait de courir après le chrono sur une route étroite et en pleine nature. On découvre souvent de supers endroits sur le passage des spéciales de rallye. Mention spéciale aussi au Rallycross que j’adore depuis toujours : de superbes autos surpuissantes !

« J’en sors à chaque fois avec une banane grande comme ça ! »

Préfères-tu les sportives de collection ou les modernes ?
Je trouve que les anciennes ont une aura que les récentes n’ont pas. Les sensations qu’elles offraient étaient énormes. J’en prends pour exemple le bruit et les odeurs des anciennes du genre Alpine A110 ou la trilogie des Simca 1000 Rallye. Ou encore le coup de pied au cul que je prends quand j’emprunte la Super 5 GT Turbo du paternel. Aujourd’hui, je trouve les châssis plus aseptisés, mais aussi plus bien plus efficaces. Je n’ai jamais eu de sportive plus récente que ma Clio, qui date de 2005. Mais même si je la classe dans les sportives « relativement récentes », j’en sors à chaque fois avec une banane grande comme ça !

Renault Clio RS Trophy - 10.jpg

Tu gagnes au loto, tu peux t’offrir la voiture de tes rêves (oui, juste une, c’est cruel). Laquelle prends-tu ?
Ce serait une Venturi 400 GT.

Comment aimes-tu utiliser ta sportive ?
Le plus souvent, ce sera en road trip sur des routes typées rallye. C’est incontestablement sur ce type de route que je prends le plus de plaisir. Il m’arrive de faire quelques rassemblements « statiques », mais c’est davantage pour retrouver les copains que pour exposer l’auto. Parfois, je la prends aussi pour mes déplacements du week-end, juste parce que j’ai envie de parcourir quelques kilomètres (ou miles) à son volant.

Renault Clio RS Trophy - 5.jpg

En parlant de ta sportive actuelle, pourquoi avoir choisi une Clio Trophy ?
J’ai flashé sur cette auto dès qu’elle est sortie en 2005, en pestant qu’elle ne soit pas commercialisée chez nous… Premièrement sur l’esthétique, puis sur les choix techniques qui ont été faits par Renault Sport spécialement pour ce modèle. C’est un modèle assez rare. J’apprécie aussi le fait de ne pas croiser la même partout, même si j’adore rencontrer d’autres propriétaires de Trophy, puisque nous sommes forcément sur la même longueur d’onde.

Renault Clio RS Trophy - 8.jpg

Peux-tu nous raconter comment tu l’as eue ?
Je l’ai trouvée sur le site Pistonheads, un équivalent du site Le Bon Coin pour les anglais, mais spécialisé dans les voitures. Je fouillais les annonces depuis quelques temps en cherchant la perle rare. Je voulais qu’elle ait encore toutes les pièces spécifiques. Par exemple, beaucoup remplacent les amortisseurs par des modèles moins chers. J’ai contacté le propriétaire par mail, il était assez réfractaire à la laisser partir en France au début, puis la confiance s’est installée entre nous. Et il me l’a gardée un mois et demi… Le temps que je puisse me libérer pour aller la chercher. Elle était à Manchester, à presque 1 600 kilomètres de moi. Donc, départ en avion et road trip de 3 jours et demi pour le retour ! Je suis allé la chercher le 28 juillet 2014. Elle avait 79 000 miles (environ 127 000 km) et en totalise aujourd’hui 92000 (soit 148 000 km).

Renault Clio RS Trophy - 7

Est-elle complètement d’origine ou as-tu apporté (ou un précédent propriétaire) quelques modifications ?
Quand je l’ai achetée, elle était totalement d’origine hormis le silencieux intermédiaire supprimé car il était HS. Quelques mois après, les silencieux arrières ont suivi. A défaut de trouver une ligne d’origine en état correct, j’ai monté une ligne provenant de chez K-Tec Racing, entreprise anglaise spécialisée dans la pièce performance pour Renault Sport. J’en ai profité pour remettre un silencieux intermédiaire pour ne pas qu’elle fasse trop de bruit. Hormis ceci, il y a un filtre en coton dans la boîte à air d’origine et c’est tout. Je tiens absolument à ce qu’elle reste le plus proche de l’origine possible.

« C’est l’auto dont j’ai rêvé pendant 10 ans… »

Peux-tu citer 3 choses que tu adores dans cette voiture ?
Sa gueule, sa rareté et l’efficacité de ses amortisseurs.

3 choses que tu détestes ?
Pas facile, c’est l’auto dont j’ai rêvé pendant 10 ans… Mais je joue le jeu : la difficulté à trouver certaines pièces (alors qu’elle n’est pas si vieille). On pourrait lui reprocher son tableau de bord identique à toutes les Clio 2. Quelques manomètres supplémentaires lui auraient fait du bien. Et s’il fallait en trouver un dernier : l’accélérateur électronique qui est moins réactif qu’un bon vieux câble.

Renault Clio RS Trophy - 11

Si tu la remplaçais, tu prendrais quoi ?
Une Mégane RS sûrement, mais une série spéciale genre R26 Echappement (limitée à 34 exemplaires). Chez les marques concurrentes, ce serait une 206 RC. J’adore les 106 et Saxo VTS, mais il y en a trop. Ou une Focus RS Mk1.


Un grand merci à Vincent pour cette rencontre. N’hésitez pas à aller voir ses belles photos de rallye sur sa page Facebook « Vince Photos Rallye ». Et si, comme Vincent, vous avez un coup de cœur pour cette Trophy, vous pouvez la mettre en fond d’écran en téléchargeant la photo ici.

3 réflexions sur “Renault Clio (2) RS Trophy

  1. Je n’avais pas percuté de suite, mais une voiture à 550 exemplaires, dont 500 en conduite à droite, pour une marque française, ça fait bizarre et ça rajoute de l’originalité !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s