Sortie #4 – Cap à l’ouest, première !

15 octobre 2017. C’est sous un beau soleil matinal que nous prenons le départ pour cette sortie, nommée « Cap à l’Ouest ». Je dis « nous » parce que cette fois-ci, je pars avec ma compagne. Et le nom de ce rallye touristique organisé par le Club Alpine Gordini Ariégeois est vraiment de circonstance pour nous. Direction plein ouest jusqu’au Gers ! Nous arrivons vers 8h30 à Ségoufielle, petite commune gersoise où nous attend un bon petit-déjeuner offert par les commerçants. Entre deux bouchées de saucisson et de fromage, j’en profite pour détailler les forces en présence et prendre des photos. Une légendaire berlinette, une A310 4 cylindres dans une livrée très seventies, 2 autres A310 mais en V6, plusieurs R5 dont deux sublimes Turbo blanches, il y a de quoi se régaler.

Les Renault plus récentes sont aussi bien représentées : Clio 16s en superbe état, Mégane coupé, R5 GT Turbo, R21 Turbo, Clio RS et pas moins de 3 Clio V6. Et une autre R26 dans ce magnifique jaune Sirius.

Une autre car j’ai évidemment pris la R26 pour cette sortie. La Focus aurait été moins à sa place bien que d’autres marques soient présentes : une Mustang blanche flambant neuve, une Lotus Elise S2 et une sublime Porsche 356 sortant de restauration.

_DSC4429

Le parking attenant vaut aussi le détour même si ce que j’y trouve ne fait pas partie du groupe. Tout d’abord une belle BMW M2 dans une séduisante livrée bleue. Et ensuite une drôle de voiture. Je pense bien que c’est la première fois que j’en croise une. Je suis bien incapable de dire ce que c’est. Bon, c’est écrit dessus : Burton. Cela vous parle ? Premier indice : c’est néerlandais. Nous sommes bien avancés ! Heureusement qu’il y a internet. C’est une voiture de sport construite sur base de 2CV ! D’après le site français de la marque, 1 500 de ces voitures circulent en Europe. Honnêtement, je trouve le design plus étrange que réussi. Elle a au moins le mérite de l’originalité.

9h30. Après le briefing et la remise des road books, nous partons en convoi pour rallier Cadours. Nous garons les voitures en épi le long d’une grande ligne droite au milieu des champs.

Mais que faisons-nous ici ? Nous allons rendre hommage à Raymond Sommer. A ce stade, un peu d’histoire s’impose. Ce coin de campagne, entre Haute-Garonne et Gers, a autrefois été le lieu de courses automobiles. Créé en 1948, le circuit, dessiné par les routes D29, D89 et D41, a accueilli notamment des Formules 2 et quelques uns des grands pilotes de cette époque. Dont le triple champion de France Raymond Sommer, qui a malheureusement perdu la vie ici en 1950. Juan Manuel Fangio en personne était venu courir ici en 1952 pour rendre hommage à son ami disparu. Difficile aujourd’hui de s’apercevoir qu’autrefois cette route a été foulée par l’un des plus grands pilotes de tous les temps. En regardant bien, nous apercevons un morceau de tribune et le reste de la passerelle au niveau de la ligne de départ.

Après une explication détaillée de l’histoire du circuit par un habitant de Cadours, le départ officiel du rallye touristique est donné. Les moteurs vrombissent. Je profite des premiers départs pour prendre quelques photos, avant de sauter dans le baquet de la Mégane.

Nous nous présentons à notre tour sur la ligne de départ. Le décompte donne l’ambiance. C’est parti pour plus de 100 km de petites routes à travers le Gers. Des virages en tout genre, de beaux paysages, quelques jolis villages, bref nous passons un super moment ! Je m’arrête pour laisser le volant à ma compagne. C’est la première fois qu’elle conduit la RS. Et non seulement elle apprécie, mais elle prend rapidement ses marques. Je me mets à guider, le road book entre les mains. Un œil sur la route, l’autre sur le cahier. Mon estomac en ressent rapidement les effets. Je ne suis vraiment pas fait pour être copilote. Je me sens tellement mieux au volant ! Une note indiquée trop tard et nous nous trompons de route. Demi-tour. Notre rythme est plaisant, suffisamment rapide pour profiter de la voiture, suffisamment lent pour admirer le paysage. Après une cinquantaine de kilomètres, je reprends le volant. Le camion d’assistance s’arrête à notre hauteur pour s’assurer que tout va bien. L’organisation de la sortie est au top. Nous repartons. Je hausse un peu le rythme, content de retrouver les commandes. Une des A310 nous suit. Le parcours nous ramène à notre point de départ pour partager ensuite un bon repas tous ensemble. Je gare la Mégane à l’ombre et nous rejoignons ceux qui sont déjà arrivés devant le restaurant. Les derniers arrivent.

Je ne peux pas m’empêcher de m’éclipser quelques minutes pendant l’apéritif pour profiter des voitures, seul avec mon appareil photo.

Un excellent repas animé de discussions sur l’automobile conclut cette belle journée. Quel plaisir de partager ces moments !

3 réflexions sur “Sortie #4 – Cap à l’ouest, première !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s