Ford Focus ST – La Découverte

Recouverte d’une housse rouge, je n’aperçois qu’un bout de roue. Le pneu arrière est large ! Le moment de la découvrir est enfin arrivé. C’est la première fois que je la vois en vrai. C’est fou mais c’est la réalité. J’étais bien passé chez Ford, mais il n’y avait pas l’ombre d’une double sortie d’échappement. La housse est retirée lentement. La voiture est encore mieux en vrai qu’en photo. Quel super moment ! J’ai passé une bonne heure merveilleuse à faire le tour de cette voiture, à découvrir son fonctionnement, ses détails. C’est l’heure d’entendre son moteur pour la première fois. Diesel oblige, je ne m’attendais à rien d’extraordinaire. Et pourtant, il y a au démarrage un petit bruit sympathique à l’échappement. Ensuite le clac-clac du diesel prend le dessus, mais j’ai été agréablement surpris.

Je monte. Le design a bien progressé depuis la phase 2, mais il est encore un peu chargé. L’option « Sync 2 » avec son écran tactile doit aider à épurer la console. Les détails spécifiques à la ST apportent une touche sportive qui flatte la rétine : le pédalier alu, le pommeau cuir et alu avec la grille peinte en rouge, le volant siglé ST avec un méplat et bien entendu les superbes sièges Recaro, en cuir et tissus avec une belle broderie ST sur le dossier. Je m’assoie. Le siège m’enveloppe. Le volant est vraiment agréable avec cette fine couche de mousse sous le cuir. L’ergonomie bien étudiée facilite la prise en main. La finition est bonne. J’apprécie tout particulièrement la position des commandes, notamment celle du levier de vitesse. Le pommeau tombe naturellement en main. Au rayon des petits griefs, le siège est un peu haut. Je l’ai tout de suite réglé au plus bas. Quelques plastiques un peu durs risquent d’être sensibles aux rayures.

Bon, il y a quand même un souci. Rien à voir avec la voiture en soit. Mais en faisant le tour, j’ai aperçu une bosse sur le spoiler, côté gauche. Je la montre à la personne qui me montre le fonctionnement de la voiture. Il est ennuyé. Le spoiler a frotté lors de la descente du camion. Il note tout sur le PV de réception et me propose de repasser quelques jours plus tard pour qu’un carrossier répare cela. Ce qui a effectivement été fait.

Bref, ce petit tracas de côté, qu’en est-il au volant ?

Mes premières impressions, après une semaine d’utilisation : les sièges sont géniaux, je me sens parfaitement calé et ils sont très confortables. Toutes les personnes qui se sont assises dans la voiture ont eu un commentaire positif pour ces sièges. Le volant est très agréable en main, avec ce coté « moussé ». L’ergonomie est très bonne, j’ai rapidement pris mes marques.

La conduite est vraiment sympa. J’aime tout particulièrement le ressenti de la direction. Beaucoup d’informations remontent par le volant et le siège, ça aide à faire corps avec la voiture. Ayant pas mal roulé en Audi A3 récemment, je dirais que la Focus a exactement ce qu’il manque à l’A3 pour en faire une voiture vraiment agréable à utiliser. L’Audi étant sur ce point bien trop aseptisée, trop lissée. Je m’y sentais coupé de la route, tout le contraire de la Focus.
Le TDCi est vraiment agréable à utiliser pour quelqu’un qui roule pas mal comme moi. Beaucoup de couple, de sacrées reprises, même si j’en profite encore avec parcimonie, le compteur n’affichant même pas 1 000 km… Oui, en même pas 2 semaines…

La belle Focus a rapidement eu droit à son premier shooting photo, par une belle journée de novembre.

Publicités

Une réflexion sur “Ford Focus ST – La Découverte

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s