Roadtrip #13-4 Les touristes pressés

8 Mai 2017. Le soleil se lève sur l’Ardèche. De gros nuages gris encombrent encore le ciel mais la journée s’annonce radieuse. La douce lueur de l’aube éclaire les voitures. La nuit a été rustique, les traits sont un peu tirés ce matin. Le petit-déjeuner avalé, la confiture de framboise « un peu trop cuite » mise de côté pour ressouder l’échappement de la R300, et nous voilà sur le départ. Nous quittons ce gîte de pierre au milieu des bois.

Les premiers kilomètres, abordés à un rythme paisible, servent à faire chauffer les mécaniques et à finir de réveiller les conducteurs. Les choses sérieuses commencent quand nous tournons sur la D220, route serpentant le long de la Drobie. La Drobie se jette dans la Baume, la D220 devient la D203. Encore des lieux magnifiques, éclairés d’une douce et chaude lumière matinale. Nous quittons la vallée de la Baume et rejoignons la vallée de l’Ardèche. Un long pont permet de rejoindre un très beau village perché sur l’autre rive : Balazuc. Nous prenons le temps de déguster un café en terrasse (pas de diabolo-banane en vue…) avant d’aller visiter ce village tout en pierre.

Nous repartons et remontons le cours de l’Ardèche, direction les gorges du même nom. La route est assez fréquentée, l’endroit est très touristique. Et nous comprenons très vite pourquoi. Les sites remarquables s’enchaînent. La route en soit vaut le détour. Construire à flanc de paroi, la roche à gauche, un muret à droite, la rivière au fond et bien entendu toute une série de virages devant la calandre, le tout agrémenté de quelques tunnels taillés à même la roche : si ce n’est pas du bonheur automobile, cela y ressemble fortement… Nous nous garons à Pont d’Arc où nous faisons notre photo de groupe.

Quelques virages plus loin, la route monte rapidement. Des épingles apparaissent puis nous nous arrêtons à un belvédère. La vue est impressionnante, de quoi pleinement justifier une photo panoramique.

Gorges de l'Ardèche 4.jpg

L’étape suivante, non loin de là, est un point de vue à l’entrée des grottes de la Madeleine. Ici aussi le paysage est impressionnant. La taille des canoës naviguant sur la rivière permet de se rendre compte de la profondeur de ces gorges.

Gorges de l'Ardèche 5.jpg

Nous finissons par quitter l’Ardèche et ses sublimes routes et paysages. Direction l’est où nous attendent de beaux endroits. Mais auparavant, il faut traverser la plaine. L’arc de triomphe d’Orange, vieux de presque 2000 ans, attire le regards en passant. A part cela, c’est long et ennuyeux, chargé en circulation. Il est midi, je commence à avoir bien faim… Heureusement qu’au loin se dresse un mont qui ne m’est pas inconnu…

Mais ce n’est pas pour tout de suite. Tout d’abord nous continuons vers l’est. Nous passons Mormoiron où j’ai séjourné une nuit la première fois que je suis venu ici (lire ici). Puis nous traversons Viles-sur-Auzon. La D942 devient rapidement sinueuse et monte de plus en plus. Nous sommes dans les Gorges de la Nesque. Un décor sublime sous un ciel bleu et un grand soleil. Le rythme augmente fortement. Je suis la Mégane RS. Elle s’engouffre dans une série de tunnels creusés dans la pierre, suivant les poids-plumes et la Fiesta. Je me sens plus à l’aise derrière la Mégane que derrière la Caterham. Le gabarit de la RS est similaire à celui de la ST, les points de freinage sont les mêmes, les trajectoires aussi. Quel super moment de conduite !

Nous nous arrêtons en haut pour casser la croûte. La vue sur le Mont Ventoux et les gorges est terrible. Le repas va bon train, à coup de produits régionaux quand un couple passe à côté : « Il est bon le fromage ? Parce qu’on a eu que les croûtes… ». « Ah oui, désolé, il y en a un ou deux qui ne vous ont pas vu en contre-bas. Vous en voulez un morceau ? Un vrai, pas que les croûtes ? » Le gars : « Non, merci, c’est bon… ». J’en rigole encore… Après le repas, nous reprenons la route, direction ce mont chauve qui nous fait de l’œil depuis un bon moment. Après Sault, les choses sérieuses commencent. Enfin, pas trop vite, parce que, au Ventoux, il y a toujours des usagers de la route quelque peu inhabituels…

Allez, c’est parti cette fois-ci ! Pas de scrupules pour les photos, j’ai déjà bien photographié l’endroit la dernière fois que je suis venu. Donc place aux sensations ! Je n’étais encore jamais monté par ici, et cette route vaut bien celle de Bédouin. Je m’éclate bien et le conducteur de la Mégane, devant moi, a aussi l’air de bien s’amuser.

Mont Ventoux 1.jpg

Au sommet, le Ventoux ne faillit pas à sa réputation : froid et bien venteux.

Nous ne nous éternisons pas et descendons au Chalet Reynard pour boire un café.

Mont Ventoux 5.jpg

Quelques mots échangés avec un conducteur d’Elise et nous redescendons par Bédouin. Dans la descente, un groupe de motards est arrêté. Visiblement, il y a un souci. Je m’arrête pour proposer mon aide et on m’explique que ce n’est qu’un problème technique : un des motards n’a plus de freins… Heureusement que l’on était déjà dans la partie basse…

Le dernier arrêt est Vaison-la-Romaine. Nous n’avons pas le temps de visiter, mais le peu que nous voyons est très joli.

Vaison-la-Romaine.jpg

Il est déjà tard aussi nous abrégeons et décidons de regagner l’autoroute. Nous nous quittons à l’entrée de l’A7. C’est la fin d’un super week-end. Enfin, presque ! Il me reste encore un bout de route pour rentrer. Le GPS, que j’ai pour une fois allumé, m’indique 350 km et 6h30… Bien entendu, je décide de ne pas passer par l’autoroute, bien chargée en ce retour de long week-end et qui m’aurait bien rallongé le parcours. Le GPS me fait traverser le Gard jusqu’au Vigan. Je connais ce coin… Et si je reprenais une petite portion de virages ? C’est parti pour l’ascension du mont Aigoual par le col du Minier. La lumière est belle, la route déserte… Quel régal ! Au sommet, je suis accueilli par le vent et le froid. Quatre heures auparavant, les conditions étaient similaires au mont Ventoux.

Mont Aigoual.jpg

Quelques photos et je repars, je descends par Meyrueis puis je prends les gorges de la Jonte (lire ici mon dernier passage). Toujours aussi désert. Quel bonheur !

Ainsi se termine pour moi un « week-end » de 4 jours pendant lequel j’aurais vu le Puy Mary, le mont Gerbier de Jonc, le mont Ventoux et le mont Aigoual. Je serais passé par les gorges du Lot, de l’Eyrieux, du Chassezac, de la Jonte, de l’Ardèche, de la Nesque, de la Drobie… Tout cela en presque 2 000 km et plus de 34h passées volant en main.

Et que penser de cette première sortie en groupe ? Pour la conduite, c’est finalement mieux qu’en solo, notamment sur des routes inconnues. Il suffit de suivre, de se caler sur les points de freinage et les trajectoires de la voiture précédente. Pour profiter des paysages, le dimanche a été un peu compliqué, le rythme ne se prêtant pas à la contemplation. Et donc en toute logique, côté photo, j’ai eu le sentiment de ne pas en prendre suffisamment. Même si une fois à la maison, je me suis aperçu que ce n’était pas si mal. D’autant plus que les autres voitures de la sortie font autant de sujets intéressants et augmentent donc nettement les possibilités. Et là je ne pense pas m’être privé ! Pour finir, j’ai vraiment pris du plaisir à partager tous ces moments avec les autres participants. C’est quand même bien plus sympa que de se retrouver seul à l’hôtel le soir !

Caterham R300.jpg

Bref, pour conclure, je vais continuer mes sorties en solo. Elles m’apportent un précieux équilibre dans ma vie, me permettant de me ressourcer profondément. Mais je vais m’organiser pour participer aussi autant que possible aux sorties en groupe. D’ailleurs la prochaine virée ne va pas trop tarder !

Publicités

3 réflexions sur “Roadtrip #13-4 Les touristes pressés

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s